Toutes les dates

Bonjour à tous

Nicolette PeyreJe voudrais vous faire partager ma passion pour ce qui est à mes yeux la plus grande avancée humaniste de notre temps. Lorsque j’ai appris à me mettre à l’écoute de l’extraordinaire intelligence du corps, en 1989, avec mon premier cours de Santé par le Toucher, j’ai ressenti un émerveillement qui ne m’a plus jamais quitté. J’ai une immense gratitude pour tous ceux, connus ou anonymes, dont les recherches rigoureuses ont permis la naissance puis l’épanouissement de la kinésiologie spécialisée.

Les conférences internationales permettent de rencontrer des concepteurs et des collègues créatifs venus du monde entier et prêts à partager généreusement leurs nouveaux projets, trouvailles, et outils. Ces échanges enrichissent tous les participants et leur pratique en consultation individuelle. L’IASK, Association Internationale des Kinésiologues Spécialisés, organise sa prochaine conférence à Copenhague, du 1er au 4 mai 2014.  Pour tous renseignements, cliquez sur

IASK 2014

Pour en revenir à la Kinésiologie, son avenir est assuré puisque tous les chercheurs s’accordent à présent pour dire que le stress est peu ou prou responsable de la plupart des maladies de notre époque ! Or le Bureau international du travail (BIT) a évalué au début de ce 21ème siècle que le nombre de gens « stressés » dans les pays industrialisés a doublé en 10 ans. Au Québec, en 15 ans, la part du stress dans l’absentéisme est passée de 2 % à 33 %.

Le mot « stress » a été utilisé pour la première fois dans son sens actuel en 1936 par Hans Selye. Il désigne simplement la réaction physiologique à tout événement nécessitant une adaptation de l’organisme : infection, traumatisme, surmenage, mais aussi et plus banalement, effort, émotion, etc. Que l’agent stressant soit d’origine physique ou psychique, interne ou externe, objectif ou subjectif, la réponse physiologique est la même. Un stress intense ou prolongé peut dépasser les capacités d’adaptation et engendrer des troubles divers, du plus bénin au plus grave (fatigue, anxiété, eczéma, ulcère gastrique, angine de poitrine, etc.).

Nous ne sommes pas tous égaux devant le stress. Certains parviennent plus facilement à prendre du recul, à modifier leur manière de voir les choses et à moduler leur stress, y compris physiologique. C’est justement cette capacité à percevoir les évènements différemment que cherchent à stimuler la plupart des techniques de réduction du stress ; les techniques qui utilisent le bio-feedback du corps disposent, pour ce faire, d’un atout inégalable : le langage des muscles.

En effet, lorsque nous percevons une situation comme menaçante, notre organisme réagit dans un premier temps en se préparant à lutter ou à fuir. On note en particulier un changement immédiat du tonus musculaire. D’où des expressions comme ‘j’en ai les jambes coupées’.

C’est ce changement de tonus qui permet au kinésiologue de déceler les stimuli ‘négatifs’ par testing des muscles (biofeedback du corps). La personne testée ressent les changements de réponse de son corps et prend ainsi conscience de ce qui lui pose réellement problème. Les outils de réduction du stress lui permettent de prendre du recul et de choisir la solution qui lui paraît la mieux adaptée. On peut vérifier immédiatement la réponse des muscles et, s’ils retrouvent leur tonus, les stimuli ne sont plus des ‘stresseurs’ incapacitants.

La récession d’âge permet d’aller rechercher les situations mal vécues dans le passé (la mémoire du corps est phénoménale) et de les débloquer grâce à la visualisation, aux jeux de rôles et à des techniques nombreuses et variées propres à la kinésiologie ou issues d’autres disciplines (énergétique chinoise, symboles, essences, …)

La séance est toujours du ‘sur-mesure’. Elle est adaptée très précisément aux besoins du consultant grâce au dialogue par bio-feedback avec l’ensemble de son être. Le concept clé de chaque rencontre est le total RESPECT de l’autre.

Les applications de la kinésiologie sont multiples, pour ne pas dire illimitées. Les stress de l’apprentissage, l’orientation scolaire ou familiale, les troubles du comportement, les difficultés de communication. Elle est aussi efficace pour les nourrissons que pour les personnes âgées. Elle est tout à fait compatible en parallèle avec des traitements médicaux ou psychologiques conventionnels.

Bref, je continue à m’émerveiller tous les jours !

Si vous êtes intéressé(e), outre les consultations individuelles, vous pouvez choisir d’acquérir vous-même des outils de réduction du stress. Les différentes formules sont décrites sous l’onglet : Découvrir la kinésiologie – Par où commencer

Amitiés,
Nicolette